Categories

Accueil du site > Tenues > Les costumes > Anderson & Sheppard

1er novembre 2011
Sirine

Anderson & Sheppard

Anderson & Sheppard est certainement le plus célébré des tailleurs de Savile Row aujourd’hui (même si, stricto sensu, il est désormais situé off the Row, au 32 Old Burlington street). Grâce à ses célèbres clients actuels : Ralph Lauren, Calvin Klein, Tom Ford. Grâce surtout au style maison, le soft tailoring, ou English drape, ou London cut. Ce style a été développé au début du 20e siècle par Frederick Scholte, tailleur d’origine hollandaise, dont une personne célèbre, le Prince de Galles, futur Edward VIII, puis Duc de Windsor, allait devenir l’un des plus fidèles représentants.

Scholte veut sortir de la rigidité militaire du costume victorien, et développe une ligne plus douce, plus confortable, plus en adéquation avec la silhouette de celui qui porte ses costumes. Le détail le plus célèbre de ce style est la fameuse épaule naturelle, qui épouse la forme de l’épaule plutôt que de procurer une silhouette de catcheur.

Scholte est le mentor d’un tailleur d’origine suédoise installé à Londres, Per Anderson. Ce dernier fonde une maison en 1906 avec un associé nommé Simmons. L’enseigne devient Anderson & Sheppard en 1909 quand Simmons revend ses parts au culottier maison, Sidney Sheppard.

Anderson & Sheppard a longtemps été un tailleur à part dans le petit monde de Savile Row : se tenant à l’écart du reste de la profession, dédaignant toute forme de publicité, interdisant à ses employés de fréquenter ceux des autres maisons, et revendiquant d’être un « civil tailor », par opposition aux voisins prestigieux, Gieves & Hawkes ou Dege & Skinner entre autres, grands représentants du costume militaire.

Une maison à part aussi pour la liste de ses clients, dont beaucoup des plus célèbres étaient issus du monde du spectacle ou des arts : Rudolph Valentino, les frères Gershwin, Fred Astaire, Gary Cooper, Evelyn Waugh, Laurence Olivier, Douglas Fairbanks etc.

C’est toute cette histoire, et le présent radieux, que retrace le superbe livre qui vient de paraître, « Anderson & Sheppard, a style is born ». Plein de très belles photos : des boutiques (dont l’historique du 30 Savile Row), des clients d’hier et d’aujourd’hui, des tissus, des artisans de la maison. Un ouvrage (paru en anglais seulement) indispensable à toute bonne bibliothèque des amateurs d’élégance.

Le dernier mot à Mr Bryant, le directeur des années 60-70 :
« The minute a man is overdressed, he is badly dressed ».
Tout est dit.