Categories

Accueil du site > La tribune > Michael Caine

19 décembre 2011
Sirine

Michael Caine

Qui est l’acteur le plus cool et le plus stylé de sa génération ? Steve Mc Queen répond la vox populi de la toile. Michael Caine rétorque ma vox singuli. N’est-il pas celui qui a pu interpréter de la manière la plus convaincante les rôles les plus divers, du tueur froid au prof de fac alcoolique ? Et qui a rendu sexy (pour les dames au moins) les lunettes à grosse monture ?

Ici dans Alfie (1966), où il joue le rôle éponyme d’un dragueur cynique du swinging London, on en vient presque à apprécier les blazers à écusson.

Dans la trilogie d’Harry Palmer (1965-1967), l’anti-James Bond, il remet le trench-coat à l’honneur ...

et fait de la pub gratuite pour Optic 2000.

Dans The Italian Job (1969, je vous passe le titre français...), hommage à la Mini Cooper, l’escroc Charlie Crocker s’habille en grande mesure chez Douglas Hayward, le plus célèbre tailleur « off the Row », tailleur et ami de Michael Caine ...

Ici en pleine conversation avec Dougie à propos de son prochain costume :

Tueur en costume trois-pièces classe dans Get Carter (1971) ...

et avec la Rolex, ce qui prouve bien qu’il avait réussi puisqu’il n’avait pas encore 50 ans.

Milo Tindle, coiffeur, dans Sleuth (Le Limier, 1972), on imagine sur cette photo la largeur du pantalon ...